Les différentes fabrications de brique

Sommaire

Les briques sont des matériaux de construction à base d’argile largement utilisés dans le domaine du bâtiment. Les briques sont employées pour la réalisation de murs en raison de leur résistance mécanique et de leur porosité favorisant les échanges thermiques. Longtemps moulées à la main, les briques ont laissé place à une fabrication industrialisée grâce à la mise au point de nouveaux procédés. Aujourd'hui, il existe différentes fabrications de brique

L'extraction de l’argile

Les briques sont fabriquées à partir d’argile et d’autres matières minérales similaires dans leur composition telles que le limon et le schiste. L’argile est extraite d’argilières, de préférence locales. Le choix des terres argileuses est essentiel en raison de la spécificité de la granulométrie de chaque sol. En effet, la granulométrie de l’argile extraite influe sur les propriétés mécaniques des futures briques (résistance à la compression etc.).

La préparation de la pâte

La préparation de l’argile se réalise en 3 étapes. La première étape consiste à fabriquer une pâte d’argile élastique. Pour ce faire, les matières extraites telles que l’argile, le limon ou le schiste sont concassées puis broyées au moyen de cylindres verticaux ou de broyeurs mécaniques.

La poudre obtenue est mélangée à l’eau pour obtenir une pâte plus ou moins élastique afin de faciliter les opérations de moulage à venir et d’augmenter sa plasticité. Cette opération est mécanisée grâce à l’utilisation de mélangeurs-doseurs qui font également office de malaxeurs.

Le moulage des briques

Le moulage des briques, appelé également façonnage des briques, peut se réaliser de deux manières différentes en fonction de la forme de brique attendue. On distingue deux techniques de moulage.

Les briques moulées à la main

Le moulage à la main est le procédé traditionnel, longtemps utilisé. Il consiste à déposer une quantité de pâte d’argile dans un moule en bois déjà sablé afin d’éviter que l’argile n’adhère aux parois du moule. Les briques moulées à la main ont un aspect irrégulier avec des plissures, mais offrent des propriétés mécaniques élevées, notamment en termes de résistance thermique. Aujourd’hui, ce procédé est mécanisé pour un rendu similaire à celui de la main de l’homme.

Les briques mécaniques

Les briques mécaniques sont soit pressées soit étirées. Le moulage à la presse consiste à exercer une forte pression sur l’argile préalablement déposée dans un moule. Quant aux briques étirées, elles sont fabriquées à partir d’un boudin d’argile extrait de la masse découpé en plusieurs sections. Chaque section est étirée pour former une brique. L’étireuse est préconisée pour la fabrication de briques perforées. De plus, cette technique de fabrication est privilégiée en raison de sa rapidité d’exécution.

Le séchage

Les briques crues chargées en eau doivent être séchées pendant deux à quatre jours dans des séchoirs artificiels. Le séchage permet à l’eau contenue dans la brique de s’évaporer ; à défaut la rétraction de l’eau contenue dans la brique lors de la cuisson risquerait de provoquer un éclatement de la brique.

La cuisson

La cuisson est la dernière étape de fabrication. Cette opération est essentielle car elle permet d’influer sur les propriétés mécaniques de la brique. La cuisson est réalisée dans des fours continus ou discontinus à une température comprise entre 850 °C et 1 200 °C. La température de cuisson est progressive et dépend du type d’argile.

De plus, il est possible de modifier la couleur voulue de la brique grâce à un apport ou à une réduction d’oxygène lors de la cuisson. Ainsi, la réduction d’oxygène va avoir pour effet de donner une couleur plus foncée à la brique.

Ces pros peuvent vous aider