Comment construire un garage

Sommaire

Un garage peut avoir de multiples utilités : abriter les voitures, entreposer des objets, servir d'atelier de bricolage, etc.

Si vous souhaitez construire vous-même votre garage, il convient de bien préparer votre projet et de procéder par étapes. En effet, la construction d'un garage est soumise à certaines obligations administratives, et sa mise en œuvre n'est pas à la portée de tout le monde. Se lancer dans la construction d'un garage soi-même demande un investissement personnel et financier important.

Pour savoir comment construire un garage en parpaing, suivez les explications détaillées étape par étape.

1. Préparez le projet de garage

Faites un plan du garage

  • Une fois l'emplacement de votre garage déterminé, dessinez des plans précis :
    • plan de sol ;
    • plan de masse ;
    • plan de coupe.
  • Notez toutes les cotes sur les plans. Cela vous sera très utile lors de la construction.
  • Pensez également à dessiner votre réseau électrique, avec les emplacements prévus pour les prises.

Déposez votre dossier en mairie

La construction d'un garage est soumise à certaines règles administratives :

  • déclaration de travaux pour les surfaces inférieures à 20 m² ;
  • demande de permis de construire pour les surfaces supérieures à 20 m².

Une fois les autorisations nécessaires obtenues, lancez-vous dans la construction de votre garage.

2. Préparez les fondations et coulez la dalle béton

La dalle béton est la solution la plus adaptée car elle est résistante et solide.

Creusez les fondations de votre garage

  • Repérez au sol l'emplacement de votre garage à l'aide d'un cordeau à poudre.
  • Creusez avec une mini-pelle sur une profondeur de 25 cm.

Préparez la fouille et le coffrage

  • Formez un coffrage en bois avec des planches de bois qui délimitent le pourtour de la dalle.
  • Posez des cales sur le fond et positionnez un ferraillage dessus.

Bon à savoir : afin d'assurer un bon enrobage, le ferraillage doit être au minimum à 4 cm du bord de la fondation.

  • Positionnez les gaines électriques suivant vos plans.

Coulez la dalle béton

  • Gâchez le béton dans une bétonnière.
  • Coulez votre dalle.
  • Attendez plusieurs semaines pour que la dalle sèche avant de monter les murs en parpaing.

3. Montez le premier rang de parpaing des murs du garage

Préparez votre mortier

  • Préparez du mortier à joint dans une bétonnière.
  • Versez une dose de mortier dans une auge.

Bon à savoir : au fur et mesure de la pose, vous remplirez à nouveau votre auge.

Posez le premier parpaing

  • En vous alignant sur le bord de la dalle, commencez la pose du rang sur un mur latéral, en partant de l'angle avec la façade avant.
  • Étalez une couche de mortier à la truelle sur 2 à 3 cm d'épaisseur environ, sur une longueur correspondant à celle d'un parpaing.
  • Posez votre premier parpaing, un parpaing d'angle, alvéoles tournées vers le bas.

Bon à savoir : les parpaings d'angle ont un creux destiné à recevoir un chaînage vertical.

  • Tapotez à la massette sur le dessus du parpaing en vérifiant immédiatement sa verticalité avec un fil à plomb et son horizontalité avec un niveau à bulle.

Posez les parpaings suivants

  • Déposez un lit de mortier à la suite du parpaing déjà posé.
  • Posez le parpaing de la même façon que précédemment, en laissant un joint de 1 cm entre les 2 parpaings et en vous alignant toujours précisément sur le bord de la dalle.

Important : après chaque parpaing posé, vérifiez systématiquement la verticalité avec le fil à plomb et le niveau en plaçant une règle de maçon sur les parpaings et le niveau à bulle sur la règle.

  • Poursuivez la pose des autres parpaings sur tout le périmètre de la dalle de la même façon, en utilisant un parpaing d'angle à chaque coin de mur.

Important : si votre mur est long, insérez également un parpaing d'angle dans le rang tous les 3 m. 

  • Terminez le premier rang par la façade avant du garage, en prévoyant l'ouverture de la porte.

Jointoyez ce premier rang de parpaing

  • Remplissez de mortier les joints verticaux à l'aide de la truelle, en faisant couler le mortier directement par le haut de chaque joint.
  • Terminez de remplir les joints en façade à la truelle.
  • Pour terminer, raclez le surplus de mortier.

4. Montez les rangs de parpaing suivants

Montez les autres rangs de parpaing

  • Posez les parpaings à joints décalés d’un rang sur l’autre.
  • Quand cela est nécessaire, coupez les parpaings manuellement à l'aide d'un martelet, ou mécaniquement avec une scie circulaire équipée d'un disque à tronçonner.
  • Continuez de monter les murs rang après rang, tout en vérifiant régulièrement l’aplomb et le niveau du mur.

Important : prenez soin d'aligner verticalement le creux des parpaings d'angle intermédiaires.

  • Remplissez de mortier, raclez et lissez les joints.

Insérez un prélinteau au-dessus de l'ouverture de la porte

Au niveau de l'ouverture de la porte, un prélinteau doit être posé. Déterminez sa hauteur en fonction de la hauteur de la porte.

Bon à savoir : utilisez de préférence un prélinteau en béton précontraint.

  • Avant de poser les parpaings qui encadrent le haut de l'ouverture, qui vont servir de support au prélinteau, découpez-les avec une meuleuse : 
    • la longueur de la découpe doit permettre une surface d'appui du prélinteau de 20 cm au minimum de chaque côté ;
    • la hauteur de la découpe comprend l'épaisseur du prélinteau + un joint de 2 à 3 cm.

Bon à savoir : si besoin, la hauteur restante est complétée avec un parpaing coupé dans sa longueur.

  • Posez les parpaings coupés.
  • Étalez du mortier sur ces parpaings.
  • Posez le prélinteau et vérifiez son niveau. Il doit être horizontal, au niveau du dernier rang maçonné.
  • Placez des étais pour maintenir en place le prélinteau.

5. Terminez le montage des murs

Installez les chaînages verticaux

Avant de poser le dernier rang de parpaings en U, il est indispensable de poser les chaînages verticaux.

  • Insérez des fers à béton dans les parpaings d'angle à chaque coin de mur, et dans les parpaings d'angle intermédiaires.
  • Coulez du mortier dans les alvéoles jusqu'en haut du mur.

Créez un chaînage horizontal au-dessus du prélinteau

Important : avant de poser les parpaings en U sur le prélinteau, il est indispensable d'avoir installé les chaînages verticaux de chaque côté de la façade (au niveau des parpaings d'angle).

  • Posez un rang de parpaings en U sur le prélinteau.
  • Positionnez des ferrailles horizontales dans le creux des parpaings.
  • Coulez du béton de manière à remplir complètement le creux des parpaings.
  • Laissez sécher plusieurs jours, en laissant toujours les étais en place.

Posez le dernier rang

  • Terminez le montage des murs par la pose d'un dernier rang constitué de parpaings en U.
  • Positionnez des ferrailles horizontales dans le creux des parpaings, et reliez-les entre elles.
  • Coulez du béton jusqu'en haut.
  • Arasez le béton avec une règle de maçon.
  • Laissez sécher le temps nécessaire.

6. Montez les pignons du garage et installez les pannes

Montez les 2 pignons du garage

  • Au milieu de chaque mur pignon, fixez un tasseau vertical sur lequel vous marquez la hauteur du pignon.
  • Tendez un cordeau allant de la pointe du pignon vers la base du pignon, de chaque côté, de manière à visualiser la pente de toit.
  • Montez les rangs de parpaing des pignons en suivant la ligne du cordeau.
  • Déterminez l'emplacement des pannes à encastrer sur les pignons.
  • Avec une meuleuse, créez des encoches symétriquement dans chaque pignon destinées à recevoir les pannes.

Bon à savoir : à partir des encoches du premier pignon, utilisez un niveau laser pour aligner les encoches du pignon opposé.

Fixez la sablière et les pannes

  • Coupez si besoin les sablières et les pannes à la bonne longueur.
  • Sur le haut du mur de façade et le haut du mur arrière, posez une sablière en la fixant dans le béton avec des chevilles à expansion.
  • Sur les des pannes, appliquez un enduit bitumé au niveau des parties à encastrer.

Bon à savoir : vous pouvez également les envelopper dans un feutre bitumé agrafé.

  • Encastrez les pannes dans les encoches en les laissant dépasser de quelques centimètres à l'extérieur.

Coffrez les pignons et coulez le béton

  • Clouez des chevrons sur les pannes, de chaque côté des pignons, pour fabriquer un coffrage.
  • Fermez le coffrage en bas de pignon avec une planche provisoire vissée sur les chevrons.
  • Maintenez le coffrage en place avec des serre-joints.
  • Coulez du béton dans le coffrage et laissez sécher le temps nécessaire.

7. Terminez la charpente et posez la couverture

Posez les chevrons et un écran de sous-toiture

  • Fixez des chevrons, espacés régulièrement, sur les pannes avec des clous de 140.
  • Sur les chevrons, posez et fixez par agrafage un écran de sous-toiture.

Effectuez le liteaunage

Le liteaunage est un assemblage de liteaux posé sur le toit sur lequel seront fixées les ardoises ou les tuiles. 

  • L'écartement entre les liteaux dépend de la dimension et du poids du revêtement de toit prévu.
  • Quadrillez le toit avec les liteaux, en respectant l'écartement fixé, et vissez-les dans les chevrons à travers l'écran de sous-toiture.

Posez la couverture

Selon votre choix, posez la couverture :

  • avec des ardoises ;
  • avec des tuiles.

8. Finalisez la construction du garage

  • Installez votre porte de garage en suivant la notice fournie par le fabricant.
  • Effectuez l'installation électrique.

Important : pour répondre aux nombreuses normes de sécurité, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

  • Posez un drain autour du garage pour éviter les infiltrations. Posez le drain le long des fondations, à 1 m environ des murs, en formant une légère pente (1 % = 1 cm pour 1 m) afin d'assurer l'évacuation des eaux.

Ces pros peuvent vous aider