DTU 14.1

Sommaire

Le document technique unifié (DTU) est un ensemble de règles techniques régissant le marché des travaux de bâtiment. Il est décomposé suivant les corps de métiers et de bâtiment. En France, une instance est chargée de son établissement : la commission générale de normalisation des bâtiments. La partie du document technique unifié portant la mention DTU 14.1 concerne les travaux de cuvelage.

DTU 14.1 : qu'est-ce que le cuvelage ?

Le cuvelage concerne les travaux sur des bâtiments immergés. Les parties du sous-sol tels que les caves, les locaux techniques, les parcs de stationnement souterrains, doivent être protégés de toute infiltration d'eau. On réalise alors, notamment à l'endroit des sols phréatiques, des caissons en béton armé, lesquels reçoivent un traitement soit pour l'étanchéité, ou l'imperméabilité.

Le caisson est un volume cubique, constitué de parois en béton banché, d'une dalle armée (chape de béton isolant) et de couches d'isolants intérieurs et extérieurs. Il est conçu afin de parer à différentes poussées provoquées par :

  • une nappe phréatique ;
  • un sol à forte teneur d'eau ;
  • les remontées capillaires.

Mise en œuvre d'un cuvelage selon le DTU 14.1

Le recours à un professionnel qualifié et certifié lors de la mise en œuvre est obligatoire.

Il existe trois types de cuvelage selon les dispositions techniques du DTU 14.1 et la destination de la protection :

  • Des travaux d'imperméabilisation : ils sont réalisés sur les parois intérieures des locaux en sous-sol, avec l'application d'enduits à base de mortiers ou de résines. Le revêtement est un écran uniforme qui doit s'étendre aux planchers intermédiaires, aux ossatures de rampes et d'escaliers d'accès et à toutes les parois intermédiaires.
  • Des travaux relativement étanches : le cuvelage est dans ce cas de figure faiblement étanche du fait de la destination des locaux. On autorise une infiltration relative (indication donnée dans le chapitre 5 du DTU 14.1) sous condition que les locaux soient ventilés et que l'eau pouvant s'infiltrer soit récoltée. Il est évident que ces lieux ont un rôle secondaire voire technique dans le bâtiment.
  • Des travaux étanches :le traitement de l'infiltration par l'extérieur est une procédure complexe qui nécessite l'intervention d'un professionnel. La technique consiste à créer une couche étanche composée d'une membrane drainante, d'un mortier bitumineux et d'un drain. Ce dernier permet à l'eau d'avoir un circuit continu, limitant les stagnations et les possibles infiltrations. Dans la plupart des nouvelles réalisations où le sol est rétenteur d'eau, il faudra obligatoirement réaliser cette phase de travaux.

Dans le cas où il est envisagé de réhabiliter un sous-sol en lieu habitable, il faudra vous assurer d'abord de rendre l'espace digne et salubre (éclairé, ventilé et d'une hauteur de plus de 1,80 m), mais aussi procéder à des travaux d'imperméabilisation (suivant l'indication du DTU 14.1). En effet, il vous sera impossible de réaliser un cuvelage étanche (extérieur) qui nécessitera de refaire entièrement vos parois et dalles de sous-sol. Le coût en serait exorbitant.

L'importance de respecter le DTU 14.1

Les travaux de cuvelage sont importants après une étude précise du terrain. Votre constructeur vous indiquera la nécessité, selon la nature du sous-sol, de l'obligation d'effectuer un cuvelage approprié.

Dans certaines situations et dans le cas de l'autoconstruction, il arrive que le propriétaire soit en charge de l'édification de son habitat. Il engage donc sa responsabilité sur l'ensemble de l'ouvrage. Sachez que l'absence d'un cuvelage lorsqu'il est imposé, peut induire des remontées capillaires dans le meilleur des cas, mais aussi provoquer des inondations et des dégradations majeures, que vos assureurs ne prendraient pas en charge.

Bon à savoir : les remontées capillaires sont définies comme une migration des eaux à travers les façades de bas en haut, en partant du sous-sol. Sa manifestation dans un logement est visible lorsque vous constatez des taches d'humidité sur vos murs en forme de courbes. Dans ce cas, il est vraisemblable que vos enduits, isolants, joints et bâtis soient atteints, voire détériorés par l'humidité. Il est recommandé de procéder à un diagnostic par un professionnel qui se chargera de réaliser un cuvelage adéquat.

Les avantages d'un cuvelage réussi

Un bon cuvelage présente plusieurs avantages :

  • protection de la structure du bâtiment de toute dégradation ;
  • empêcher les remontées capillaires ;
  • se prémunir de la fissure des enduits et de la détérioration des isolants ;
  • assurer la stabilité de l'ensemble de l'ouvrage ;
  • parer aux éventuelles inondations en surface si le drain d'évacuation est mal conçu ou en sous-sol si le cuvelage est absent.

Ces pros peuvent vous aider