Plâtre

Sommaire

Utilisé depuis l’Antiquité, le plâtre est l’un des plus anciens matériaux employés pour les constructions en dur. Dans nos sociétés modernes, le plâtre sous forme de poudre ou d’éléments préfabriqués est employé majoritairement dans le secteur du bâtiment. D’autres domaines y ont recours notamment pour la fabrication de moules. On vous en parle tout de suite dans le détail !

Le plâtre : spécificités

Composition

Le plâtre est un liant aérien obtenu à partir d’une roche qu'on nomme le gypse, qui peut être naturel ou de synthèse.

Le gypse utilisé pour la fabrication du plâtre est le gypse rocheux que l’on trouve en quantité suffisante en France. Cette roche est souvent associée à d’autres matériaux argileux ou avec la dolomite, la calcite et surtout, l’anhydrite.

Lorsque les gisements de gypse sont insuffisants par rapport aux besoins, on a recours au gypse synthétique obtenu à partir de produits industriels traités (désulfuration des gaz et fumées etc.)

Fabrication

Le plâtre est fabriqué à partir de gypse broyé en partie déshydraté qui fait prise par simple hydratation.

Les blocs de gypse extraits des carrières sont concassés, tamisés pour ne conserver que les éléments inférieurs à 40 mn. Les particules obtenues sont cuites à faible température (environ 120°).

La poudre obtenue mélangée avec de l’eau permet d’obtenir une pâte plus ou serrée en fonction de l’utilisation envisagée.

Avantages et inconvénients du plâtre

Le plâtre possède plusieurs atouts :

  • une prise rapide ;
  • une bonne isolation thermique et acoustique ;
  • une excellente résistance en cas d’incendie.

En revanche, il présente également certains inconvénients :

  • un séchage long en raison de l’évaporation de la quantité d’eau ajoutée (15 jours à trois semaines) ;
  • une résistance mécanique moindre ;
  • une porosité élevée liée à l’espace laissé suite à l’évaporation d’eau.

Plâtre : les différents types

En fonction de la destination du matériau, on distingue 3 familles de plâtres :

  • Les plâtres pour une mise en œuvre essentiellement manuelle : les plâtres de construction fin ou gros pour les rebouchages, les joints, les enduits intérieurs.
  • Les plâtres spéciaux (enduits à très haute dureté THD) plus compacts et à résistance élevée, préconisés pour :
    • les enduits extérieurs ;
    • les locaux soumis à des conditions difficiles tels les lieux publics ;
    • les biens destinés aux particuliers, à l'instar des parties communes d’un immeuble nécessitant une résistance élevée.
  • Les plâtres à projeter sont mécaniquement plus faciles à mettre en œuvre, moins fatigants, et possèdent un rendement supérieur.
  • Les plâtres pour la création d’éléments préfabriqués tels les moules, les plaques de plâtre, les carreaux de plâtre ou cloisons.

Prix observés pour du plâtre

Les coûts dépendent des fabricants et varient en fonction de la nature des travaux à réaliser et de la surface.

Ces prix indicatifs, TTC, oscillent entre :

  • environ de 6 € à 30 € la plaque de plâtre en fonction de son épaisseur et du traitement appliqué (hydrofuge, ignifuge, etc.) ;
  • environ de 3 € à 5 € le carreau de plâtre ;
  • environ de 25 € 50 € le m² les enduits et plafonds réalisés par un professionnel

Ces pros peuvent vous aider