Menuisier

Sommaire

Le travail du bois est une noble tâche où interviennent le charpentier, le menuisier et l'ébéniste. Avec l'évolution des techniques et l'arrivée de nouveaux matériaux en menuiserie, un menuisier travaille désormais aussi le plastique, le PVC et le métal, que ce soit avec des outils traditionnels ou des machines à commandes numériques. Ça vous branche ? Voici tout ce qu'il vous faut savoir sur le métier de menuisier.

Menuisier : ses domaines d'expertise

Les travaux du bois recouvrent une vaste panoplie de spécialités dans lesquelles le menuisier peut s'orienter en fonction :

  • du choix des matériaux à travailler : bois uniquement ou bois, PVC, aluminium ;
  • de l'environnement de travail privilégié : en atelier ou sur chantiers externes ;
  • des travaux à réaliser : charpente, construction bois, marine, huisseries, agencement, parquet, etc.

Les principales spécialités et débouchés du menuisier sont :

  • Fabricant de mobilier, de menuiserie et d'agencements en atelier ou en usine sur machines traditionnelles ou à commandes numériques.
  • Installateur de mobilier et d'agencement sur chantiers extérieurs : cuisines, magasins, bureaux, etc.
  • Menuisier aluminium, PVC, bois et verre.
  • Charpentier éventuellement spécialisé en charpenterie de marine, en charpente et structures de toits ou en construction de maison en bois ou à ossature bois.
  • Menuisier parqueteur pour parquets et terrasses bois ou composite.

Les techniques de travail du bois propres au métier de menuisier étant transférables à d'autres matériaux, le menuisier est un technicien détenteur d'un savoir-faire et de connaissances qui lui ouvrent la porte à de nombreux postes aussi bien en entreprise qu'en artisanat.

Formation menuiserie

Il existe plusieurs niveaux de formation pour apprendre les techniques de menuiserie et obtenir les diplômes et certificats ouvrant la porte à l'emploi de menuisier.

CAP menuisier

Comme tout CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle), il se prépare sous statut de lycéen ou d'apprenti soit :

  • en 2 ans après la classe de troisième ou après une seconde professionnelle ;
  • en 1 an après l'obtention d'un précédent CAP ou BEP ;
  • par examen ou par validation des acquis de l'expérience pour les personnes majeures.

À noter : depuis la rentrée 2023-2024, le dispositif Ambition emploi (arrêté du 18 juillet 2023) est accessible aux personnes ayant eu leur CAP ou leur bac professionnel et n’ayant pas encore trouvé d’emploi ou de solution de poursuite d’études, et aux personnes qui n’ont pas eu leur CAP ou leur bac professionnel mais qui ont achevé leur cycle de formation. Ce dispositif leur permet de conserver le statut d’élève pendant 4 mois maximum (jusqu’au 31 décembre 2023), de formuler une demande de bourse jusqu’au 19 octobre 2023 et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé (recherche d’emploi, stages en entreprise, ateliers, visites et immersion en entreprise). Pour en bénéficier, il convient de se rapprocher d’un lycée professionnel.

Bon à savoir : la qualification de parqueteur est une mention complémentaire qui doit être présentée après l'obtention d'au moins un CAP de menuisier.

À noter : à compter du 1er janvier 2025, l'intitulé « mention complémentaire (MC) » est remplacé par celui de « certificat de spécialisation (CS) » (décret n° 2023-824 25 août 2023 et arrêté du 25 août 2023).

BEP menuisier

Comme tout BEP (Brevet d’Études Professionnelles), il se prépare soit :

  • en 3 ans après sous statut de lycéen ou d'apprenti après la classe de troisième ;
  • de façon autonome par l'intermédiaire de la formation professionnelle ou par validation des acquis de l'expérience.

Bon à savoir : le BEP s'inscrit dans le cursus traditionnel amenant au baccalauréat professionnel (Bac pro), mais il n'est pas nécessaire d'avoir obtenu le BEP de menuisier pour postuler au Bac pro menuiserie.

À noter : la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a donné une nouvelle définition de l'action de formation en y incluant les actions d'apprentissage et a remplacé le terme « formation professionnelle continue » par « formation professionnelle » dans le Code du travail.

Bac pro

Le baccalauréat professionnel de menuisier est un diplôme qui s'obtient par la validation des acquis de l'expérience, après 3 ans au moins d'emploi comme ouvrier ou employé qualifié dans ce domaine ou par la réussite à l'examen final du bac pro menuiserie. L'accès à l'examen final du Bac pro peut s'obtenir :

  • par le cursus scolaire classique en filière professionnelle ;
  • par la voie de l'apprentissage ;
  • par la filière de la formation professionnelle continue ;
  • en candidat libre après 3 ans au moins d'activité professionnelle dans le domaine de la menuiserie.

Bon à savoir : le Bac pro de menuiserie se décline en 4 domaines d'activité qui sont technicien menuisier-agenceur, technicien constructeur bois, technicien fabrication bois-matériaux associés et menuiserie aluminium-verre.

BTS

Le Brevet de Technicien Supérieur peut être obtenu en 2 ans d'études après le bac ou le bac pro. Les admissions à la formation au BTS sont examinées sur dossier et peuvent faire l'objet d'un test de niveau et d'un entretien de motivation.

Les titulaires d'un Bac pro dans le domaine de la menuiserie sont prioritaires et un quota d'admission leur est dédié. Si le Bac pro a fait l'objet d'une mention minimale de 'bien', le candidat est inscrit d'office pour la formation au BTS. Les deux BTS de menuiserie sont :

  • BTS systèmes constructifs bois et habitat ;
  • BTS développement et réalisation bois.

Salaire et perspectives d'emploi d'un menuisier

Un menuisier qualifié débutant est généralement embauché au-dessus du SMIC horaire d'ouvrier qualifié ou d'employé qualifié (1 700 € à 1 800 € environ), mais peut évoluer en fonction du niveau de qualification et de l'expérience jusqu'à 3 000 € environ.

La création d'entreprise et l'artisanat sont également possibles, mais il est recommandé d'avoir un BTS afin d'obtenir plus facilement d'éventuels financements à l'installation.

Les perspectives d'emploi sont nombreuses que ce soit en fabrication, en agencement, en charpente ou en construction pour des postes variés : contremaître, chef d'équipe, responsable d'atelier, chef de chantier, etc.

Diverses spécialisations sont ouvertes aux menuisiers : baniste, cuisiniste, décorateur, charpentier de marine, isolation, ébénisterie, marqueterie, etc.

Bon à savoir : il ne faut pas négliger le compagnonnage pour devenir menuisier et travailler comme compagnon auprès des Compagnons du Devoir ou de l'union Compagnonnique des Devoirs Unis.

D'autres métiers et professions sont à découvrir :

Ces pros peuvent vous aider