Construire sa maison campagne

Sommaire

Une maison de campagne peut servir de résidence secondaire, mais il est également possible d'en faire sa résidence principale.

Dans l'un et l'autre cas, le projet de maison à la campagne soulève le problème de l'éloignement du chantier par rapport au lieu de résidence citadin.

Construire une maison de campagne : étude préalable et bases du projet

Avant même d'envisager la construction, le choix du terrain est primordial.

Bâtir en campagne c'est souvent rechercher le calme et la verdure, mais sans toutefois s'isoler un peu trop des commerces et commodités. Ainsi, le choix du terrain doit être envisagé au vu de son implantation mais aussi des perspectives d'urbanisation de la commune :

  • Il est indispensable de consulter le PLU (Plan Local d'Urbanisme), et si possible le plan prévisionnel d'urbanisme de la commune. Ces documents permettent de connaître la destination des terrains environnants. Ils peuvent vous fournir des informations précieuses sur la façon dont va évoluer votre environnement proche dans les années à venir.
  • De même, le POS (Plan d'Occupation des Sols) détermine le COS (Coefficient d'Occupation des Sols), qui spécifie le droit à construire (emprise au sol maximale de la construction).

Une fois le terrain sélectionné, il est nécessaire de procéder à l'étude préalable. Cette étude se base sur deux axes principaux, le terrain d'une part, la construction elle-même d'autre part.

Terrain

L'impact du terrain sur le projet de construction est caractérisé par son relief et par la nature du sol.

Le relief du terrain détermine le schéma d'implantation de la future construction. Ce schéma positionne la construction par rapport :

  • aux dénivelés et vallonnements éventuels ;
  • à la végétation à conserver ;
  • aux limites de propriété ;
  • mais aussi aux voies d'accès au chantier puis à la construction.

Cette étape permet notamment d'étudier les possibilités et coûts de viabilisation du terrain.

Bon à savoir : la viabilisation d'un terrain s'étudie en fonction des distances et des travaux à effectuer pour les différents raccordements, eau, électricité, téléphone, mais aussi assainissement collectif (raccordement à l'égout) ou non collectif (fosse septique à acquérir et à poser).

Si l'étude de sol n'est pas toujours obligatoire, elle demeure recommandée.

En effet, elle détermine par sondage la capacité du terrain à supporter le poids de la construction et détermine la profondeur et l'étendue des fondations.

La plupart des entrepreneurs de travaux et constructeurs de maisons traditionnelles requièrent une étude de sol afin de se mettre en conformité avec leur couverture d'assurance professionnelle.

Bon à savoir : lorsqu'on achète un terrain, le vendeur doit fournir un ERNT (état des risques naturels et technologiques) sur l'imprimé ERP (état des risques et pollutions - aléas naturels, miniers ou technologiques, sismicité, potentiel radon et sols pollués, issu d'un arrêté du 13 juillet 2018), ou sur tout autre support qui apporte les mêmes informations que celles prévues par le modèle en vigueur (arrêté du 9 juin 2021). Ce document indique le niveau des risques naturels et technologiques auxquels est exposé le terrain, et donc auxquels seront également exposés la construction et ses occupants. L'ERNT ne présente aucune garantie mais demeure une indication à ne pas négliger.

Construction

Que l'on choisisse de faire édifier une maison d'architecte, une construction traditionnelle, ou une maison en kit ou en autoconstruction, la bâtisse doit être édifiée d'après une architecture et des caractéristiques conformes :

  • au PLU (Plan Local d'Urbanisme) ;
  • aux dispositions de la commune ;
  • à la Réglementation Thermique (RT 2012 en vigueur).

Un certain type d'architecture peut être imposé. Bien que généralement de style régional, celui-ci a pu être spécifié par la commune, avec des limitations ou des exigences en termes de coloris, de nombre de niveaux, de hauteur de faîtage, de types de toitures et de couvertures (tuiles, chaume, ardoise, etc), d'ouvertures et de menuiseries extérieures.

En outre, toute construction ou rénovation doit désormais respecter les minima de performance énergétique fixés par la RT 2012. Une construction doit être éligible au moins au label BBC (Bâtiment Basse Consommation), voire plus (maison passive, maison à énergie positive,etc).

À ce titre, même pour une maison de campagne en résidence secondaire, il est indispensable :

  • d'équiper la construction d'au moins un matériel utilisant les énergies renouvelables ;
  • de sélectionner les isolants et matériaux de la construction afin d'obtenir avec certitude le label BBC.

Les étapes à suivre pour construire une maison de campagne

Le dossier du permis de construire ayant été déposé et le permis de construire délivré, vient le temps de passer à l'aménagement du terrain et à la construction de la maison.

Pour une maison de campagne, à moins d'avoir opté pour l'autoconstruction, il est recommandé de désigner un maître d’œuvre, qui coordonnera les différents corps de métier pour faire avancer le chantier en l'absence du propriétaire (maître d'ouvrage).

La préparation du sol se fait à la pelle mécanique, avec éventuellement d'autres engins. Il s'agit :

  • d'aménager les accès routiers qui serviront d'abord au chantier puis à la maison, en préservant la végétation et en aménageant les reliefs pour la construction, mais aussi pour le jardin ;
  • de décaisser les souilles dans lesquelles seront coulées les fondations de la maison ;
  • de creuser les tranchées nécessaires au cheminement des différents réseaux (eau, électricité et assainissement), voire de la fosse septique ou du champ d'épandage des eaux usées.
  • Une fois que les fondations auront été coulées et seront parfaitement sèches, la construction commence par les soubassements ou l'enfoncement des pilotis, avec éventuellement le coulage d'une dalle de sol qui doit prévoir les réservations nécessaires aux cheminements des réseaux (alimentations et évacuations).

La construction se poursuit au-dessus des soubassements par l'édification des parois verticales (bois, parpaings, briques, monomur, linteaux, etc) et des planchers (hourdis, bois, etc), jusqu'à la mise hors d'eau et hors d'air qui clôt l'étape du gros œuvre :

  • On parle de construction « hors d'eau » lorsque celle-ci est rendue étanche aux précipitations, donc après que l'intégralité des murs, charpentes et toitures est terminée.
  • On dit que la construction est ensuite « hors d'air » lorsque les menuiseries extérieures (baies, portes et fenêtres) ont été installées.

Le second œuvre comprend les étapes de la construction qui rendent le bâtiment habitable dont :

  • l'isolation telle qu'elle a été étudiée par le constructeur ou lors de l'étude préalable afin de répondre aux exigences de performance énergétique requises par la RT2012 (à minima, la maison doit être BBC, bâtiment basse consommation) ;
  • la pose des cloisons intérieures qui séparent les pièces et des menuiseries intérieures  et receveurs de sanitaires, y compris les éventuels escaliers intérieurs.

Le raccordement des différents réseaux (arrivées et évacuations des eaux, énergie, aération, climatisation, fumée) nécessite que les cloisons intérieures soient en place (prises électriques).

Bon à savoir : le maître d’œuvre fait procéder à un ou plusieurs tests intermédiaires d'infiltrométrie afin de s'assurer que l'étanchéité à l'air des gaines et fourreaux a été assurée par les différents corps de métier (électricité, plomberie, menuiserie, chauffagiste, etc) pour que la maison réponde aux normes BBC avant la pose des carrelages, faïences et revêtements.

Une fois terminée, la maison peut recevoir les peintures et revêtements muraux et de sol. Le jardin peut être aménagé afin de faire disparaître les vestiges des accès d'engins et du chantier.

Bon à savoir : attention aux déchets de la construction (débris, emballages, palettes), que beaucoup d'entreprises ont tendance à enfouir dans le sol avant de quitter le chantier. Elles peuvent constituer un désagrément durable si l'on souhaite planter un jardin d'agrément.

Ces pros peuvent vous aider