Architecte

Sommaire

L’architecte est l’homme de l’art qui va imaginer votre projet de construction et le concrétiser, sur la base de ses connaissances techniques. Il peut être amené à exercer différentes missions pour vous. Faisons plus ample connaissance avec ce professionnel, son rôle et ses obligations.

En quoi consiste le métier d'architecte ?

L’architecte est d’abord la personne qui va concevoir votre futur habitat, selon votre budget et vos habitudes de vie, tout en définissant les critères de sa faisabilité.

Architecte, un métier réglementé

Le titre d’architecte est protégé par la loi. Seul peut être architecte celui qui est inscrit à l’Ordre des architectes.

Pour ce faire, il doit disposer d’un diplôme d’architecte reconnu par l’Ordre. Une vingtaine d'écoles en France proposent ces études, majoritairement des ENSA (Écoles nationales supérieures d'architecture), mais aussi l'INSA (Institut national supérieur des sciences appliquées) et l'ESA (École spéciale d'architecture). Ces études sont d'une durée de 5 ans après le bac.

L'architecte doit également posséder une Habilitation à la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP), qui s'acquiert en 1 an d’études après le diplôme et qui lui permet de signer son bâtiment et d'en être légalement responsable. Sans cette habilitation, il peut éventuellement exercer en agence, mais pas en libéral.

Un architecte peut également être spécialisé en patrimoine ou en urbanisme, via un diplôme d'État de niveau bac + 7.

Remarque : une exception existe toutefois. Des personnes ont pu être agréées en architecture, selon certains critères, grâce à la loi de janvier 1977. Ces professionnels sont inscrits au Tableau de l'Ordre et ils disposent des mêmes droits et devoirs que les architectes diplômés. Ceux ayant obtenu leur diplôme avant la réforme de 2007 sont titulaires d'un diplôme DPLG, qui signifie « diplômé par le gouvernement ». Ce diplôme a été remplacé celui d'architecte DE (diplômé d'État) complété par la HMONP.

Champ d’application du métier d’architecte

Ses missions peuvent être variées :

  • Il peut créer le projet ou seulement faire les plans d’après un projet établi, en respectant à la fois les désirs du client, les lois d'urbanisme et les caractéristiques du terrain.
  • Il s'engage sur la faisabilité du projet et gère toutes les études nécessaires, y compris la demande de permis de construire.
  • Il peut aussi, suivant vos souhaits, définir un cahier des charges technique, sélectionner les entreprises qui vont construire, assurer le suivi de chantier jusqu’à la livraison.

Ses compétences peuvent être mises en œuvre pour des locaux d’habitation, des locaux industriels ou commerciaux, des logements individuels ou collectifs, des ouvrages d’art (des ponts par exemple), des constructions neuves, des rénovations, des extensions.

Bon à savoir : il trouve ses clients soit directement en accueillant les porteurs de projets qui viennent le consulter, soit en participant à des concours (projets publics), soit en répondant à des appels d’offres publics ou privés.

Recourir à un architecte : un engagement contractuel

Certaines situations requièrent obligatoirement ses services. Pour d'autres, il sera un atout optionnel.

Faire appel à un architecte : quels avantages ?

Ses engagements à votre égard sont contractuels. Il définit par écrit la nature de ses missions, la forme et l’étendue de celles-ci, ainsi que la rémunération correspondante.

Ses connaissances lui permettent de vous faire des propositions auxquelles vous n’auriez pas pensé tout seul. Sa vision peut donner une autre dimension à un projet qui, sans cela, serait resté très basique et sans souffle.

Il est également au courant des dernières réglementations en termes d'urbanisme et d'économies d'énergie. Il connaîtra aussi les dernières innovations portant sur les techniques et les matériaux. 

Il assume la responsabilité des missions et dispose des assurances nécessaires pour vous garantir contre des défauts de conception ou de réalisation. Il est garant du bon déroulement des travaux et s'engage sur les délais du chantier (à ce titre, il supervise les différents corps de métier qui interviennent pour qu'ils respectent à la fois le cahier des charges établi et le planning).

Attention : il vous faut obligatoirement faire appel à un architecte si la surface de plancher est supérieure à 150 m². Le seuil de 170 m² a en effet été abaissé dans la loi 2016-925 de juillet 2016, même si le décret d’application s'est fait attendre.

À quels points faut-il faire attention ?

Le Conseil de l'Ordre des architectes de votre région peut vous fournir la liste des professionnels reconnus.

Vous devez d’abord discuter les honoraires demandés, avant la signature du contrat.

Demandez à l'architecte de vous montrer des projets déjà réalisés, afin que vous puissiez voir si ses conceptions correspondent à vos envies. Puis, s’il a reçu pour mission de suivre votre chantier, assurez-vous qu'il y passe suffisamment souvent. Demandez-lui de faire systématiquement un rapport succinct par écrit à chaque visite et de vous le communiquer. Lors de la réception finale des travaux, assurez-vous que le procès-verbal qu’il rédige contient bien toutes vos réserves.

Prix d’un architecte

Les honoraires sont libres. Comptez de 5 à 12 % du montant HT des travaux, selon les missions réalisées.

Ces pros peuvent vous aider